Le Maroc producteur de pétrole et de gaz d’ici 2 à 3 ans selon Abdelkader Amara

Le Maroc producteur de pétrole et de gaz d’ici 2 à 3 ans selon Abdelkader Amara
juill. 24 2015 - 20:15
Zineb Guennoun
قراءة : (3302)

 

« Le Maroc produira du pétrole et du gaz d’ici 2 à 3 ans », c’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara dans une interview accordée au magazine hebdomadaire « Maroc Hebdo » dans sa livraison du 24 juillet.

Lancé en janvier 2015, le plan national gazier vise à assurer une indépendance énergétique au Maroc. Selon le Ministre, le plan gazier est dicté par une feuille de route dont les délais sont respectés.

S’agissant des pays fournisseurs du gaz naturel liquéfié, M. Amara a fait savoir que le Qatar et la Russie, deux grands producteurs de gaz ont accepté de fournir le GNL à partir de 2020 ou 2021 au Maroc ainsi que des offres reçus de la part de quatre géants mondiaux des hydrocarbures, dont Total et Shell.

Le coût total de ce plan est estimé à 40 milliards de dirhams et cette somme sera, en gros, prise en charge par les opérateurs privés étrangers et nationaux qui vont remporter les appels d’offres liés à la construction et à l’exploitation du terminal gazier de Jorf Lasfar. L’Etat va probablement intervenir au niveau de la réalisation de l’infrastructure portuaire.Le ministère e l’Equipement et des transports sera très sollicité à ce niveau-là. 

Et d’ajouter que « le Maroc est déjà utilisateur de gaz naturel que nous puisons dans le gazoduc Maghreb-Europe, en provenance de l’Algérie, dont la capacité est estimée à 12 milliards de mètres cubes ». Et d’ajouter que « ce gazoduc appartient depuis sa création, en 1996, à un consortium hispano-algéro-portugais. Le transfert de propriété au Maroc est prévu par le contrat signé entre le Maroc et les pays concernés ».

Le Ministre a affirmé que le Maroc sera maître de tronçon de ce gazoduc à partir de 2021 et donc le contrat avec l’Algérie sera renégocié et de nouvelles conditions contractuelles seront proposées.

Concernant la découverte de gaz, il a précisé que 34 sociétés étrangères explorent actuellement le pétrole et le gaz naturel dans notre pays dont deux d’entre elles (Circle Oil et Gulfsands) qui ont annoncé, début 2015, des découvertes de gaz naturel dans le Gharb et Essaouira. "Mais ce sont des petites poches aux quantités limitées, estimées à 100 millions de mètre cubes par an".

Abdelkader Amara a indiqué que « le Maroc dispose de 900.000 kilomètres carrés de bassins sédimentaires qui se répartissent entre les zones onshore et les zones offshore ». Moins de 400.00 km carrés sont explorés. 300 puits pétroliers ont été forés depuis l’indépendance éparpillés sur l’ensemble du territoire national, a-t-il ajouté.

Commentaires

allah ynaam ala lablad belkheir

Pages

Ajouter un commentaire